Il était une fois...

Pourquoi parents ou grands-parents racontent-ils des contes de fées à leurs enfants ou petits-enfants depuis la nuit des temps? Depuis le 16è siècle nous avons des traces de contes pour enfant.

Les thèmes abordés dans les contes de fées entraînent l'enfant (et l'adulte aussi) dans une réalité familière et des problèmes existentialiste. Ils ne sont pas vraiment centrés sur le monde, ou la société en général, mais sur les conflits et situations familiales proches de la vie quotidienne de l'enfant. La construction du conte de fée est relativement simple, les détails ne sont présents que dans la mesure ou ils sont importants pour faire avancer l'histoire. Par exemple, chaque personnage, par les éléments de sa description, représentera le mal ou le bien, le bon ou le mauvais, le beau ou le laid, le gentil ou le méchant. Ces valeurs sont d'ailleurs présentes dans la quasi-totalité des textes de contes de fées pour enfants.

Par son approche simple et souvent binaire le conte de fée met en contact l'enfant sur le plan psychologique avec son propre vécu émotionnel. Observé sous l'angle de la psychologie, au fil des récits simplifiés, le conte de fée captive l'enfant et le fait plonger au cœur de ses propres ressentis, de ses propres angoisses d'abandon, de violence, de haine, d'amour, de jalousie, de peur, de souffrance, de mort, de sexualité.
Par une construction qui s'appuie sur le développement de l'imaginaire le conte de fée induit chez l'enfant les phénomènes psychologiques d'identification. Les petites filles s'identifient facilement à Cendrillon ou Blanche Neige et demandent parfois pour Mardi Gras à se déguiser en Cendrillon ou Blanche Neige, les petits garçons se prennent pour le prince qui réveille Cendrillon ou pour le Petit Poucet. Tous les enfants, à la lecture des contes de fées investissent un rôle et les composantes de la psychologie du personnage. Cendrillon est malheureuse au début de l'histoire et la plupart des enfants ressentent ce sentiment se développer en eux lorsqu'ils écoutent le conte. Ils ressentent, des émotions, des tensions, des sensations, aussi difficiles soient-elles comme la tristesse, la peur, l'abandon et s'abandonne volontairement, sans résistance, sans problèmes au jeu psychologique de l'identification.

L'enfant éprouve du plaisir à jouer l'identification aux personnages des contes, il n'est pas rare qu'il rejoue en secret, à l'abri des regards des parents certaines scènes de conte. L'enfant, à travers le jeu se confronte aux principes de plaisir, de réalité et s'ouvre à son univers psychologique fantasmatique, ces jeux lui permettent de répéter et remanier les scènes primitives infantiles pour mieux les faire siennes.
Le conte pour enfant est donc un élément de construction important du développement psychologique et affectif de l'enfant.

Les vertus des contes sont multiples. Mais pourquoi les adultes ne se replongeraient-ils pas dans les contes pour enfants? Cela leur ferait le plus grand bien!

Littérature Enfance Psychologie

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Jeux Gratuits - LudoKado pour Jouer, Gratter et Gagner des Cadeaux

Jeux Gratuits - LudoKado pour Jouer, Gratter et Gagner des Cadeaux

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Page d introduction2